Aldo, solitaire malgré lui !
Aldo est un joli petit chien de type Jack Russel Parson. Sa maîtresse souhaite s’en séparer car, depuis un an son emploi du temps à changé alors  Aldo est tout le temps seul. Il déprime. C’est un loulou bien sympathique, très attaché aux humains comme tous les Jack. Comme tous les Jack n’espérez pas le faire cohabiter avec un autre mâle ou avec un chat…. Hé oui, nul n’est parfait !! Mais avec les filles aucun problème!  Aldo a une mentalité de GRAND chien et il en a aussi les besoins : il est très dynamique et adore faire de grandes promenades. Ce petit chien est doté d’un tempérament très joueur, il est gai. Aldo est un chien calme, sage et propre à la maison. Il ne fait pas de bêtises. L’idéal pour lui serait d'avoir des maîtres qui auront du temps à lui accorder et de l’amour à lui donner, un jardin en prime serait la cerise sur le gâteau !!! A 10 ans, Aldo a encore de belles années devant lui, pour une petite race c'est l'équivalent de notre quarantaine à nous les humains! Aldo est un petit bout attachant et marrant, un amour de chien qui attend une famille connaissant les Jack comme lui ... ça existe bien quelque part non ?

Type Jack Russel Parson, mâle castré, environ 10 ans
 

 

Septembre 2015

Cette fois-ci, il n’y aura pas la traditionnelle photo de l’adoption car le nouveau maître d’Aldo n'aime pas les photos...Malgré ses prises de positions « anti-tout » (anti-télé, anti-internet, anti-autoroutes, anti-boîtes vocales, anti-déplacements, etc...) nous savions que nous avions trouvé le bon maître pour notre loulou, un maître qui lui réserverait l’exclusivité de son amitié, la permanence de sa présence. Et que tous deux se comprendraient parfaitement !Une vie « anti-tout » n’empêchera pas Aldo de manger ses croquettes, de se balader, de se faire câliner et son maître de n’aimer que lui ! Ces deux caractères bien trempés sont faits pour s’entendre !D'ailleurs Aldo ne s’y est pas trompé, dès son arrivée, il a prié (un peu manu-militari) les chats du voisinage qui squattaient le jardin, de réintégrer leurs pénates. Ici, maintenant c’est chez moi, alors pas d’intrus…Nous souhaitons à notre duo d’amis une belle vie de complicité, préservés de ce monde fou, fou, fou !