Castano le gentil géant

Castano est arrivé d'Espagne cet été avec Brother, Roma, Negra, Pinnochio ... En espagne, ils étaient tous condamnés. Nous nous étions engagées à prendre en charge plusieurs chiens. Tous ont été proposés à l'adoption et adoptés, à commencer par Pinocchio! C'est seulement maintenant que nous proposons Castano à l'adoption parce que jusqu'à il y a peu ce n'était pas envisageable. En effet Castano passait ses journées caché sous un lit ou sous un meuble! Il a fallu du temps pour apprivoiser ce grand timide, lui donner confiance. Et il faudra encore du temps pour qu'il se sente bien en toutes circonstances. Castano ne sera jamais un "chien urbain". Le bruit, les voitures, la foule...autant de choses qu'il ne connait pas et qui sont un stress pour lui, souvent pour les autres chiens aussi d'ailleurs, mais plus encore pour lui qui est trés sensible. 

En Espagne les Podenco Campanero ont une espérance de vie trés courte. Utilisés pour la chasse au grand gibier, on les entraîne à courir attachés derrière les voitures, les plus faibles y laissent leur peau au sens strict du terme, ils sont attachés à la chaîne par dizaines dans des hangars, ils sont loués et transportés comme du bétail. L'horreur. Castano, lui, a eu les oreilles coupées en pointe!  Lubie? Punition? On ne saura jamais.

Ce que l'on sait en revanche c'est que Castano est le chien le plus doux, le plus gentil, le plus affectueux qui soit. Quand il vous connait et qu'il se sent en confiance, il se montre tel qu'il est : c'est à dire drôle, joueur, presque farceur, curieux et même gourmand. Il est impossible de rester indifférent à son regard. Attachant et câlin, ce grand chien tranquille vient se lover tout contre vous et vous bisouille délicatement! Castano a plus d'amour à donner que n'importe quel chien, pourtant il a vécu l'enfer avant d'arriver ici. Les hommes sont capables du pire, mais nous n'avons pas envie d'aller sur l'échelle de la graduation de la cruauté et de la barbarie qui est sans limites en Espagne avec les Galgos.

Sociable avec ses congénères, joueur on l'a dit, Castano s'entend avec tous, en particulier avec les chats contre qui il aime dormir...Finalement c'est presque un chien/chat! Pour l'accueillir, une maison, avec un jardin attenant, est indispensable à son bien-être, des chats seront un plus, un copain chien si il est doux et sociable comme lui, et puis surtout vous, vous qui devrez faire preuve de patience, de douceur, vous qui devrez gagner sa confiance parce que les hommes peuvent aussi être bons.

Type Podenco Campanero, mâle stérilisé, environ 2 ans

Mars 2018 Castano est adopté!!!!!

Lorsque Annie nous a contactées depuis la Normandie pour adopter Castano, nous étions partagées...Laisser partir si loin un chien comme lui pouvait être un risque si les choses ne se passaient pas bien. Nous avons longuement discuté par mail et par téléphone avec Annie, bien expliqué la situation et ce que Annie pouvait attendre de Castano, c'est à dire dans un premier temps : rien! Parce qu'on ne demande pas à un tel chien d'être obéissant comme un Berger Belge ou bien de se laisser manipuler comme un Golden. De son côté Annie s'est beaucoup renseignée sur la race, Marine a aussi échangé avec elle à propos de Castano qu'elle connait bien. Alors on peut dire qu'en arrivant, non sans mal sous la neige avec Minnie!, Annie savait à quoi s'attendre. Et nous quand on l'a rencontrée en vrai on étaient rassurées pour notre grand dadet! Trois jours de suite Annie est venue voir Castano dans sa famille d'accueil avec Zora sa fille, trois jours pour se familiariser, connaitre la voix et l'odeur de l'autre. Elles n'ont pas été déçues, bien au contraire, la joie se voyait dans leurs yeux. Le plus dur restait à venir, harnacher Castano le jour du départ (harnais + collier + double laisse!), le séparer de Brother, le faire monter dans une voiture qu'il ne connaissait pas, avec des gens qu'il ne connaissait pas pour 9 heures de route! Un stress énorme, même si c'était pour la bonne cause. Comment faire comprendre à un chien que ces gens bienveillants sont venus pour lui et que désormais cette famille prendra soin de lui? La voiture garée juste devant la maison avec la porte passager ouverte, nous avons littéralement "enfourné" Castano! la consigne était de ne prendre aucun risque, c'est à dire de ne pas le sortir avant d'être arrivés en Normandie, dans le jardin une fois le portail refermé, et en longe. Trop de Galgos disparaissent pendant un transport ou à leur arrivée...Il a donc voyagé sans bouger ou presque, la tête posée sur les genoux de Zora assise prés de lui sur le sière arrière. A son arrivée Castano a fait un énoorme pipi avant de rentrer timidement s'installer sous le piano dans ce "coin, cabane, niche" préparé à son attention par Annie. Henk, son mari l'a trouvé grand et magnifique, quant à Castano, il l'observait "en cachette"! La première semaine fut difficile. Impossible de faire sortir Castano de sous son piano, les friandises n'y changeaient rien. Annie ne souhaitant pas lui imposer de sortir par la contrainte, lui avait installé une serviette et Castano a fait ses besoins prés du piano. En fait au début tout s'est passé sous ce piano, lieu stratégique pour observer mais surtout un abri. Laisser un chien comme Castano évoluer à son rythme, ne pas forcer le contact est essentiel pour progresser. Il faut accepter que cela prenne du temps, mais c'est payant! "(...) On vit de petite victoire en petite victoire (...) " Castano gagne chaque jour en sérénité, il vient de lui même voir les uns et les autres puis repart vers son piano, il va jusqu'à la porte attendre pour sortir. "(...) On commence à se connaitre/comprendre c'est génial (...) " Il accepte le harnais et sort plus facilement en compagnie d'Annie. Et puis si il y a des jours avec, il y a aussi des jours sans,  tout d'un coup on a le sentiment de régresser...et puis ça repart. " (...) On continue notre chemin en douceur, l'amour pour devise et Castano donne le rythme des avancées, nous respectons ses limites, possibilités et impossibilités (...) "

"(...) il reste encore difficile pour Castano de «composer» avec quelqu'un à côté qui essaye de prendre des photos... Mais hier, quel bonheur!.. sans laisse à l'extérieur (3 minutes avant de rentrer à la maison), une première!.. il y prend vite goût.. là, avec enfin du beau temps, la porte peut rester ouverte et Castano est trop curieux, il sort de plus en plus «confiant»'.. je suis tjrs à côté, pas loin... il s'en va, revient me voir... le «rappel» marche de temps en temps...; quand il n'est pas trop angoissé par un bruit ou une mouche il vient quand je le rappelle.... Mais, je soupçonne sous cette grande soumission, un Castano qui peut prendre sa vie en main, un chasseur chevronné, tête levée, regard au loin... Mmmmmm, les odeurs.... on restera toujours vigilant, là, avec cette nouvelle liberté (sans laisse dans le jardin), il observe les chèvres déjà plus, puis les poules ont tout son intérêt... Je ne sais pas encore de quelle manière exactement, mais une éducation lui sera bénéfique (à nous aussi), et je sens qu'il n'attend «que ça»... son regard en dit long!..  «qu'est-ce qu'on va faire?», «dit moi ce que je dois faire, je veux t'aider...»... Trop trop désarmant... Il y aura des journées/moments plus compliqués, mais c'est normal, dans toute éducation on rencontre ces moments de questionnement..(...)"

Personne n'aurait parié sur le destin de Castano, Podenco Campanero condamné au fin fond de l'Espagne à une vie misérable. Une jolie chaine de solidarité s'est mise en place pour le sauver, lui et ses frères de galère. Castano est désomais bien loin de la chaleur de son pays natal, autour de lui en Normandie la campagne est verte et la chaleur, c'est dans cette famille qu'il l'a retrouvée.

Un grand merci à Hélène, puis Nathalie et Malika, qui ont pris soin de Castano en famille d'accueil. Merci à Marine pour ses conseils avisés. Merci à Annie pour sa confiance et pour ce long chemin qui reste à faire avec Castano, qui ne sera jamais un chien comme les autres, mais qui est une aventure magnifique.

10 Avril 2018

"(...) Les avancées de Castano sont impressionnantes ! Et il me fait rire!!.. ce week-end, il a commencé à nous (!) suivre à l'extérieur sans laisse (-il nous «colle», ou s'égare un peu (-quel flair aussi...).. et ce matin il m'a «aidé» dans le potager... j'enlevait des poireaux, puis Castano suivait la trace pour creuser ensuite... comme s'il voulait faire comme moi... ou en tout cas se rendre utile... Après celà, j'ai été cherché son jouet (-noeud de cordes).. et il l'a rapporté 2 fois!..( pas à moi, mais sous le piano...). C'était très chouette de le voir joyeux et le voir jouer... Il supervise également les travaux!(-photo) Mon mari, pas quelqu'un déstabilisé facilement, m'a dit que par moment, Castano le touche profondément à en avoir des larmes au yeux en pensant par quoi il est passé.. ...Et Zora aimerait nous convaincre qu'il faudrait des copains/copines pour qu'il puisse s'amuser un peu plus..(-photo...) En résumé, jusqu'à là, que du bonheur, un chien équilibré mais traumatisé qui nous montre son courage, sa confiance et incroyablement aussi ses «bonnes manières»... indéniablement très intelligent! Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir, mais nous sentons les bases fiables...
(...)
" Annie

21 Avril 2018

"(...) Pfffff... je viens de courir dehors... 1000 allers/retours... il y a du vent et des mouches..., mais, faut «surveiller» Zora, sur la balançoire, elle m'appelle, donc, j'y vais!.. Je me surprends moi-même à dépasser mes peurs!!.. Là, je me repose, du coup bien installé sous l'escalier...(...)"

25 Avril 2018

"(...) La dernière photo c'est à côté de l'école de Zora, là, il se lève, il a reconnu nos voix.. Les autres, c'est en route... on ne le voit pas très bien... par moment, il pose sa tête sur le tableau de bord... Et, ce coup-ci, il est monté tt seul avec moi...(...)"

27 Avril 2018

" (...) Presqu'un chien «clef en main».. Il s'adapte et apprend vite.. il me laisse perplexe par moment... Là, première grande ballade... on s'était dit,  s'il n'ose pas sortir de la voiture, ou s'il veut rentrer au bout de 10m, ok on rentre.. Eh bien... sur le parking calme, mais, mince... quelqu'un passait avec une débroussailleuse... Castano ne s'est pas laissé démonter, il nous a suivi en laisse, en ignorant  Mr le jardinier qui était a 20m de nous, il avait quand-même sa queue entre les pattes.. puis, super, en avant la ballade!! Au bout d'un moment, il  «dandinait» se detendait, en remuant sa queue ... Au retour, dans la voiture, je le trouvais différent, comme «changé»... il était joyeux envers nous.. C'est un roman ce Castano... A suivre....(...)"

Janvier 2020

" (...)Vivre avec Castano est tellement agréable et doux...Il nous surprend souvent d'être le chien idéal que nous avons rêvé... ses cauchemars, ses traumatismes feront tjrs partis de lui, mais il a su se préserver, il a su ne pas se laisser abattre d'une manière où d une autre...Un amour de Castano, qui reçoit et qui donne. En promenade, à la vue d'autres personnes, avec ou sans enfants et/ou chiens, il reste calme.. Quand, en balade, il «sursaute» d'un seul coup, on n'arrive souvent pas à en identifier la cause... un bruit, même lointain?.. une odeur?... un insecte?...  Il cherche alors à fuir, à se faire tt tt petit... mais, en le rassurant avec des câlins, en lui parlant doucement quelques instants, ça passe et il reprend son air rassuré, puis c'est reparti!.. tout va bien...  cela n'arrive pas tous les jours, ça reste imprévisible...Je suis consciente que je vous ai sollicitée beaucoup, et que mon enthousiasme devant les progrès de Castano «déborde» par moment... sachez, que tous les matins, c'est un bonheur de le retrouver, il nous attend, se lève, nous montre qu'il est content de nous voir... juste comme il faut.. il ne nous saute pas dessus, il vient nous voir en remuant la queue, nous regarde, n'attend pas grand-chose en retour... puis se recouche sur ses coussins ou à nos pieds, confiant à l'idée qu'on s'occupera bientôt de lui...(...)"

IMG202445.jpg
IMG 202836.jpg