C'est l'histoire d'un chien de refuge. Un chien que personne ne voyait, parce qu'il est vieux, parce qu'il est noir. Seuls les quelques bénévoles du petit refuge, désormais fermé, s'occupaient encore de lui, en particulier Richard qui s'était attaché à Chabal et inversement. Les bénévoles nous avaient déjà appelées à l'aide pour Dolce, elle aussi au refuge depuis des années, elle aussi de couleur noire, elle aussi une mamie. Alors quand Cathie nous avait contactées pour adopter une chienne pas toute jeune (elle a déjà un mâle), nous avions tout de suite pensé à Dolce et donné les coordonnées des bénévoles pour une rencontre : Dolce a été adoptée par Cathie. Restait Chabal....

Pauline est animatrice dans une maison de retraite, elle nous a contactées en Janvier 2019 avec l'idée de prendre un chien en famille d'accueil sur son lieu de travail. Le projet était validé par la direction, comme par  l'ensemble du personnel et des résidents. En effet dans une telle aventure il est important que tout le monde adhère au projet parce que tout le monde est concerné. Nous avons longuement échangé sur la vie du futur pensionnaire, sur ce que l'équipe attendait d'un compagnon à 4 pattes, sur le fait que le chien devrait être le chien de la maison mais avec avec un référent, Pauline, et plein d'humains bienveillants à son égards...Qu'il aurait une vie de chien de famille sauf que là c'est une très grande famille!

Nous avons tout de suite pensè à Chabal, 12 ans et presque toutes ses dents, doux, affectueux, obéissant...un vrai chien de famille. Une fois les photos envoyés la réponse de Pauline n'a pas tardé : " quand est ce qu'il arrive car les résidents l'attendent!" Le temps de passer chez le vétérinaire pour le castrer et faire un bilan....

IMG_7696.jpg
IMG_7693.jpg
IMG_7701.jpg

Le jour J tout le monde attendait Chabal! Tous savaient qu'il arrivait, sa photo était sur le tableau et chacun était curieux de faire sa connaissance. Nous avons fait ensemble le tour du propriétaire, de l'accueil (avec double sas), aux chambres, en passant par la salle à manger car Chabal peut aller partout, sauf dans la cuisine et dans les chambres des résidents qui ne le souhaitent pas. Cette première journée fut riche en émotions pour nous tous. Chabal a découvert sa nouvelle grande maison à son rythme. Nous ne sommes jamais pressées lorsque nous installons un chien, il faut savoir prendre le temps, vous imaginez le changement que cela représente pour un chien qui sort directement d'un refuge? Tous ces inconnus qui connaissent son nom, mais que lui ne connait pas, toutes ces pièces et les couloirs.... Chabal a aussi découvert le grand jardin libre d’accès, pris ses repères.

Chabal a pris son premier ascenseur, même pas peur, et puis on  a fini par le lâcher pour le laisser nous suivre et aller au devant des résidents, comme de l'équipe... L'avantage d'un chien de cet âge c'est qu'il se déplace calmement, sans bousculer tout le monde.

IMG_7760.jpg
IMG_7819.jpg
IMG_7793.jpg

Même si nous avons donné des consignes, à l'heure du goûter, comme dans n'importe quelle famille,  Chabal a vite compris qu'il pourrait glaner des petits morceaux de gâteau...sans même avoir à quémander!

IMG_7844.jpg
IMG_7835.jpg

Depuis son arrivée fin Février 2019 les nouvelles sont bonnes : " (...) Depuis l’arrivée de Chabal l’établissement a remarqué un changement positif auprès des résidents, souhait de le voir, d’aller le promener… il est devenu la mascotte de l’EHPAD, nous ne pouvons plus nous passer de lui. (...)"

Ah oui parce que nous avons oublié de préciser que Chabal est de toutes les sorties, que ce soit dans la nature ou bien en ville pour aller manger une glace! Il n'est pas cantonné à l'établissement. Quitter sa maison et partir en EHPAD n'est jamais simple, on laisse derrière soi une partie de sa vie et bien souvent son compagnon à 4 pattes. Alors retrouver le plaisir de caresser un chien, le faire jouer ou juste le regarder au quotidien se rouler dans l'herbe, c'est un vrai bonheur.

Nous sommes très heureuses pour Chabal de sa nouvelle vie et lui aussi semble t il. Nous sommes d'autant plus heureuses qu'il ne s'agit pas d'un chien entrainé, ni dressé...mais d'un chien comme il y en a des milliers dans les refuges. Un chien de famille, sans problèmes, mais dont la famille a eu des problèmes et qui l'a abandonné. Encore une fois, il faut le répéter, les chiens dans les associations ne sont pas des chiens "à problème", ce sont des chiens de la consommation, des chiens du divorce, du déménagement, du changement de vie, du chômage, du premier enfant, etc...Ce sont leurs maîtres qui ont des problèmes. Bien sûr il peut arriver que certains chiens aient des troubles du comportement et qu'ils soient abandonnés pour cela, comme un chien qui ne reste pas seul, ou qui n'est pas sociabilisé avec ses congénères. Mais ce n'est pas la majorité, pour ces chiens là nous recherchons un environnement adapté avec une prise en charge.

Nous aimerions que le regard des gens changent à propos des chiens de refuge. A commencer par celui des professionnels, qu'ils soient vétérinaires, ASV, éducateurs canins, etc...La plupart d'entre eux n'ont pas l'expérience de l'adoption d'un chien adulte et si le chien qu'ils ont en consultation vient d'un refuge et qu'il pose problème, par rapport au nombre de chiens adoptés ce n'est pas si courant que l'on voudrait nous le faire croire, et puis les troubles du comportement ne concernent pas que les chiens des refuges! Nous trouvons une famille à 150 chiens par an, depuis plus de 10 ans, des chiens adultes pour la plupart :  nous ne consultons un professionnel du comportement que 2 ou 3 fois par an....faites le compte! Alors STOP aux idées reçues qui font que des milliers de chiens restent invisibles.

L'adhésion de l'équipe, Pauline en particulier, est pour beaucoup dans cette belle histoire, nous ne nous sommes pas trompées sur Chabal, mais nous ne nous sommes pas trompées sur l'équipe à qui nous avons confié Chabal et ça c'est très important.

Chabal est désormais en famille d'accueil longue durée, l'association A.P.A.V.H. fournit les croquettes et prend en charge les frais vétérinaires si Chabal est malade, ou ne serait ce que pour les vermifuges et pipettes anti puces/tiques, si vous souhaitez nous aider en parrainant  Chabal, vous pouvez nous contacter sur asso.apavh@gmail.com ou sur notre page FB.