Au début de l’hiver Alexandra lançait un appel au secours sur le web pour une vingtaine de chats. En voyant tous ces minous, l’association APAVH l’a contactée pour en savoir plus, et voir avec elle ce qui pouvait être mis en place. Son ex mari étant décédé accidentellement, les chats étaient sur un terrain, seuls au milieu de nulle part à 12km de son domicile. Depuis des semaines elle allait les nourrir comme elle pouvait, en stop ou bien à pied chargée des se paquets. Pour des raisons familiales elle devait repartir dans l’est de la France, que deviendraient les chats ? Surtout que la plupart d’entre eux étaient sauvages…

Dans un premier temps l’urgence était de stopper la reproduction. Avec l’aide de Claire bénévole de l’association APAVH, nous avons piégé toute une matinée les 20 chats et organisé une navette entre la clinique vétérinaire avec qui nous nous étions organisées et le terrain. Tous les minous ont ainsi été attrapés, castrés ou stérilisés, identifiés, puis relâchés sur le lieu de vie parce qu'ils ont toujours vécu en campagne, jamais enfermés dans un appartement, libres comme l'air...

L’association APAVH a fourni à Alexandra des croquettes et organisé la rencontre avec une autre petite association afin de proposer une solution pérenne pour l’avenir une fois Alexandra partie…

Depuis son départ en Mars, c’est Geneviève, bénévole APAVH, qui se rend sur place toutes les semaines en alternance avec l’association Animal Liberté afin de nourrir, mais aussi de câliner les chats. Merci à l’association Pic st Loup qui fournit désormais les croquettes grâce aux nombreuses opérations caddies qu’ils organisent sur les Hyper autour de Montpellier.