Les chenilles processionnaires, une urgence canine !

 

Les tiques et les puces sont systématiquement évoquées parmi les menaces pour les chiens, de même que les moustiques appelés phlébotomes responsables de la Leishmaniose.
Les chenilles processionnaires du pin sont rarement citées et pourtant elles peuvent être terriblement dangereuses. Pour les chiens, les chats et les humains. Attention, vous pouvez les rencontrer en ce moment puisque la période critique où elles se déplacent en procession au sol est le printemps !

Tant qu’il fait froid, ces larves dorment le jour dans leur douillet cocon de soie et la nuit elles se nourrissent des aiguilles du pin sur lequel leur mère papillon (Thaumetopoea pityocampa) a pondu ses œufs pendant l’été.

Puis, au printemps, quand la température devient clémente, la colonie quitte le nid en file indienne et va s'enfouir dans la terre, où chaque chenille va tisser son propre cocon et se transformer lentement, d'abord en chrysalide, puis en papillon.

Le danger provient d’une arme de défense redoutable que ces chenilles portent sur leur corps: de tout petits poils urticants extrêmement venimeux qui se détachent facilement au contact d’un ennemi potentiel, comme un chien ou un chat (qui reste toutefois beaucoup plus prudent que notre ami canin). Même un coup de vent peut emporter ces poils urticants et se poser sur le chien sans qu’il y ait eu contact.

Le contact de ces poils avec la peau (pattes, corps, museau) ou les muqueuses (babine, langue, yeux) est très violent. Il a un effet similaire à celui de centaines de micro piqûres qui déclenchent d'importantes réactions irritatives et/ou allergiques entrainant brûlure, rougeur, œdème, douleur, très forte salivation.

Le danger qui se présente alors est un choc anaphylactique si intense qu’il peut gêner la respiration jusqu’à tuer l’animal ou encore une nécrose de la langue qui peut laisser des lésions importantes voire fatales car sans langue l’animal ne peut plus ni se nourrir ni boire entraînant son euthanasie.

En cas de mauvaise rencontre, pas d’hésitation, il est impératif de consulter un vétérinaire en urgence !!!