top of page

Aldo le bienheureux

Jean Marc est enregistré dans le mobile de l’asso à « chien Salagou », des libellés comme celui-là nous en avons beaucoup. Ce n’est pas un inconnu, il nous avait déjà contacté pour un Griffon errant que des Belges en camping-car avait nourri, le monsieur devait le ramener avec lui en Belgique mais il était soudainement décédé. Nous avions alors pris en charge Napoléon à qui nous avions trouvé une nouvelle famille. Jean Marc vient chaque année se poser quelques semaines par ici. Il a une maison mais son truc c’est de prendre la route avec sa petite chienne quasi aveugle. Cette fois ci c’est sur le parking d’une grande surface de Bédarieux qu’il a trouvé ce grand Beauceron en faisant ses courses avant de redescendre sur le Salagou avec lui. Il a bien été chez le véto le chien n’était pas identifié, il a prévenu la PM pas très aimable sur Bédarieux, la mairie qui s’en fichait un peu, bref il a fini par nous appeler alors nous avions diffusé la bouille d’Aldo sur notre page. La fourrière était prévenue . De fil en aiguille Jean-Marc a accepté de le garder en FA, le temps de retrouver ses maîtres qui bien entendu ne se sont jamais manifestés.

Nous lui avons amené une niche parce qu’il n’osait pas encore le faire entrer dans le camping-car, des croquettes, un collier et des jouets… Ce grand chien fou a mis un peu le bazar dans le quotidien de son bienfaiteur. Il bouge beaucoup, il suit tous les randonneurs, de par sa taille il fait peur aux gens…Et puis Jean Marc était inquiet pour sa petite chienne. Mais comme souvent, c’est elle qui lui a mis les points sur les i, alors ce gros pataud s’est laissé faire, il a vite compris que le chef c’était elle, le petit caniche avec son air de rien. Nous avons fait identifier, vacciner etc…Aldo. Récupéré notre niche parce que finalement Jean Marc s’est rendu compte qu’il pouvait laisser Aldo seul avec sa chienne dans le camping-car sans qu’il la dévore  ce que nous savions déjà…

Jean Marc nous avait bien dit « je partirai avant l’été, il faudra avoir trouvé une solution… » Mais c’était sans compter sur la gentillesse d’Aldo qui s’est beaucoup attaché à lui et inversement. Et puis dans le futur Jean Marc a des projets de roulotte avec un cheval pour partir à pied sur les chemins de traverse, nous avons insisté sur l’intérêt d’avoir un tel chien pour l’accompagner parce que la petite serait plus souvent dans la roulotte sur un coussin ! Ce qui inquiétait aussi Jean Marc c’était de le ramener chez lui entre deux voyages, dans sa maison sans jardin mais avec une terrasse. Comment Aldo allait il se comporter lui le chien de pleine nature ? Nous l’avons rassuré : non seulement les grands chiens sont beaucoup plus calmes que les petits, mais plus important encore que l’espace pour un chien, il sera toujours avec lui…

Voilà comment un grand chien abandonné juste avant l’été a trouvé sa place sans la vie de Jean marc. Il a suffi que chacun y mette un peu du sien, apprendre à se faire confiance. C’est le secret pour une bien jolie rencontre et on aime à se dire qu’on y est un peu pour quelque chose.

Type Beauceron, mâle stérilisé, environ 2 ans