top of page

PONGO, 10 ans, le miraculé, est ADOPTE !


Quand nous avions pris en charge Pongo à la fourrière, nous savions qu'en plus de la stérilisation, etc…il faudrait le faire énucléer.

Nous attendions d'avoir une famille d'accueil pour envisager l'opération.

Cindy et Michael avaient proposé de l'accueillir. Ils sont en appartement, en bord de mer et Cindy pouvait prendre Pongo avec elle au travail. Les trois premiers jours s’étaient super bien passé, Pongo avait été très sage, même au boulot.

Et puis le dimanche matin parce que c'est toujours un dimanche que les problèmes arrivent, Cindy nous avait appelées, elle était sur le trottoir, au chevet de Pongo qui venait de sauter du deuxième étage, soit 8 mètres de haut ! Il était allongé sur le béton, la tête et la queue bougeaient encore...

Direction « veterinaires2touteurgence » pour la famille d’accueil et nous au téléphone pour prévenir de l'arrivée de Pongo, expliquer que c'est notre loulou, que pour le règlement on s'en chargera, etc...

L'équipe avait rapidement pris en charge notre accidenté qui présentait une petite hémorragie interne, ils avaient fait différents examens et ils l’avaient soulagé pour les douleurs aussi diverses qu’intenses et bien entendu gardé en observation pour la nuit.

Le compte rendu faisait froid dans le dos : "(...) probable(s) fracture(s) au train-arrière (bassin / fémur / (...) et d'un épanchement péritonéal, probablement hémorragique (non ponctionnable pour analyse) pris en charge par une hospitalisation. Hémorragie interne différée, dysfonctions organiques différées de 48-72h, œdème cérébral, embolie...(...)"

Miracle, notre poilu s'en était sorti avec "juste" de multiples fractures du bassin heureusement sans déplacement. OUF.

Depuis cet accident il était en convalescence et en rééducation chez les parents de Michael, parce que les escaliers ce n'était plus envisageable, les déplacements limités, en laisse et dans un petit espace de plain-pied.

Coucouné, câliné et gâté, Pongo reprenait doucement du poil de la bête....

Une fois remis sur pattes et après moults visites chez le véto pour les contrôles comme pour son œil qu’il a finalement gardé, Cindy, Michael et ses parents ne se voyaient pas le laisser partir…

Cette adoption n’était pas du tout prévue, Cindy partait bien pour être famille d’accueil et puis quand le destin s’emmêle et s’en mêle, eh bien cela fait une bien jolie histoire.

Voilà comment un chien de 10 ans avec un œil abîmé, sorti par l’A.P.A.V.H. de la fourrière de Béziers, puis tombé du 2ème étage, a finalement trouvé sa famille pour la vie !

Comme quoi quand ça commence aussi mal, les choses ne peuvent que s’arranger !