top of page

Woody le berger

C'est un chien comme on en rêve ! Un chien facile, attachant et très gentil.

Woody est intelligent, il comprend vite ce que l'on attend de lui alors c'est un plaisir de lui apprendre des choses. Il est aussi très expressif, ses grands yeux se plantent dans les vôtres sans l'ombre d'une hésitation parce que Woody est franc et sincère.

Il sait comment faire pour obtenir ce qu'il veut, difficile de résister à ce beau gosse. Taillé comme un sportif, Woody est un chien magnifique, il peut être aussi impressionnant, un vrai bodyguard, mais c'est la douceur et la gentillesse même ! Courir dans les vignes ou sur la plage le rend dingue, il adore ça.

Si vous aimez marcher ou même courir, Woody vous accompagnera avec joie, c'est un bon coach.

Il a en plus un excellent rappel, alors les promenades en sa compagnie sont un plaisir.

Chien de famille, Woody connait et aime les enfants, de même avec les autres chiens et les chats.

Ce chien est PARFAIT !

Il faudra quand même continuer son éducation, même s’il a de bonnes bases parce que la marche en laisse n'est pas encore au top, mais ça vient doucement.

Type berger, mâle castré, environ 3 ans.

Décembre 2017

Woody est adopté et devient Kookie !

C'est un peu une histoire tuyau de "poil" : Julie, dont la maman a adopté Bonnie s'était proposée pour prendre Woody en famille d'accueil. En appartement, mais travaillant depuis son domicile ce n'était pas un souci... enfin si, parce que Woody et la ville ça fait deux, enfin ça faisait deux quand il est arrivé. Accompagnée par Marine, Julie a fait un super travail tout en douceur avec Woody, elle s’est d'ailleurs beaucoup attachée à lui.

A.P.A.V.H. est une grande famille... et ce n'est pas terminé parce que lorsque nous avons mis Woody à l’adoption nous ne doutions pas que depuis Toulouse, Pierre-Laurent et Lucie tomberaient sous le charme du tout beau. Alors même que nous venions de relater les exploits de Pierre Laurent en canicross accompagné de Looper, adopté également chez nous.

Une première rencontre au sommet fut organisée et supervisée par Marine pour des présentations sur la plage. Nous voulions tout mettre en œuvre pour que ce premier contact entre eux soit positif.

Même stérilisés, même sociabilisés, une rencontre entre deux chiens ne s'improvise pas, l'excitation peut mener à des tensions et la situation peut vite se compliquer. Nous avons pris le temps nécessaire pour que Looper et Kookie finissent par venir l'un vers l'autre tranquillement, sans se foncer dessus. Une fois en liberté, ce fut un bonheur de voir ces deux grands chiens, tout de noir vêtus, se renifler, se toiser puis s’inviter au jeu pour une partie effrénée de trap-trap, mi aquatique, mi-sableuse. Un véritable ballet qui n'en finissait plus, balayant tout sur son passage. Nous étions transis de froid sur cette plage, mais eux se régalaient.

Bien que nous ayons demandé à Lucie et Pierre-Laurent de bien réfléchir avant de prendre leur décision, au moment de repartir, l’air de rien, ils avaient confié à Julie, un grand dodo pour que Woody se l’approprie, y dépose son odeur avant de venir chez eux. Une jolie attention. Autant dire que pour eux, la décision était déjà prise. Une semaine plus tard, après nous avoir fait part de leur souhait de concrétiser cette adoption, Pierre-Laurent et Lucie sont revenus depuis la région toulousaine chercher leur Woody qui s'appelle désormais Kookie. Julie avait le cœur gros de voir partir son protégé, la maison allait lui paraître bien vide nous a-t-elle confié. Kookie, lui, pas inquiet du tout, est monté directement dans leur voiture comme si c'était la chose la plus naturelle du monde… En route pour une nouvelle aventure !

Pour Kookie, comme ce fut le cas pour Looper, c’est une vie de sportif qui l’attend et compte tenu de ses aptitudes c'est ce qui va le rendre heureux. Il va s’initier lui aussi au canicross, aux randonnées, au trail, enfin à toutes les activités de ses jeunes maîtres. Avec son copain Looper, il va également suivre un stage clicker.

Chez Lucie et Pierre-Laurent, les loulous participent à la vie de la maison et accompagnent leurs maîtres où qu’ils aillent (sauf au Pérou !). Depuis son adoption Kookie a gouté aux joies des vacances à la montagne, il s'est aussi bien entrainé et a déjà couru, de façon très prometteuse, ses premiers Canicross.

Avec Looper ce sont de grandes parties de jeu, toutefois temporisées depuis quelque temps à la suite de l'opération de Looper qui doit rester un peu au calme. 

Merci à Julie pour son investissement et sa bienveillance, grâce à son travail Kookie est devenu un chien formidable.

Merci à Lucie et Pierre-Laurent d’offrir cette vie de rêve à Kookie.

 

« Mon premier week-end canicross avec Kookie ! Six semaines après l’adoption de notre deuxième chien, ça y est on s’est lancé ! Faut dire que Kookie a sacrement besoin d’exercice. Mais ce n’est pas gagné, car en laisse avec des chiens autour, il est plutôt … « sensible » et surtout fort en gueule (…) La meute de 50 chiens est lâchée, on part à balle, lui excité comme jamais. Mais il rentre dans la course au bout de 50m avec un seul objectif en tête, rattraper (…)(…) Une course chien contre chien qui m’a permis de voir comment Kookie réagissait, comment lui parler, et de me régaler de le voir courir flanc contre flanc avec un autre chien (…) Des choses à apprendre bien sûr, surtout quand à 500m de l’arrivée, il passe à droite d’un lampadaire, et moi... à gauche ! Paf, à l’arrêt !Mais le plus beau c’était de le voir s’amuser avec moi une fois la ligne franchie, et de le voir se rouler par terre de plaisir sur le tapis d’arrivée ! C’est de voir mon chien heureux comme ça qui me fait VRAIMENT plaisir (...) Le lendemain, au canicross des garrigues, il avait déjà appris et était un peu moins énervé avec tous ces chiens autour. On a même pu prendre le départ dans notre quatrième vague, avec un chien à droite et un chien à gauche (…) Une fois la course partie, il a été... PARFAIT ! 44 personnes remontées, soit… les trois vagues devant nous sauf une personne ! C’est qu’il m’a fait forcer ! Dès qu’il voyait un chien devant, il n’avait qu’une idée en tête, le rattraper ! Et ça, jusqu’à la ligne d’arrivée. Et une fois cette ligne franchie, on n’avait envie que d’une chose tous les deux : s’amuser pour se féliciter ! Et j’ai pu encore le voir se rouler par terre de plaisir. (…)

Merci à l’APAVH de m’avoir permis de découvrir mon nouveau compagnon, Et merci à mes deux Autres Amours (Lucie et Looper), qui ont aussi fait de la place pour Kookie ! » Pierre-Laurent

Juillet 2018

Les vacances Norvégiennes de Looper et Kookie (racontées par Looper).

"Pendant qu’en France l’été et ses chaleurs venaient d’arriver, Kookie et moi avions décidés d’aller chercher la fraîcheur … en Norvège ! Nos maîtres ont donc dû s’organiser en conséquence. 68OOkm A-R de voiture, la France, puis l’Allemange, puis le Danemark traversés, sans parler d’une mer du Nord houleuse qui a valu quelques haut le cœur à nos maîtres sur le ferry, tout ça pour passer 14 jours au sud de la Norvège (Fjord et montagnes à explorer).

Heureusement, nos maîtres ont bien assuré en voiture ; nous on était plutôt pépères à l’arrière sur l’autoroute. Mais sur les petites routes les odeurs sont trop fortes et les paysages magnifiques. Pour peu qu’un mouton ait la bonne idée de pointer son nez, ça devient … excitant !

Mais comme nos maîtres sont sportifs, on n’allait pas faire que de la voiture : randos en canimarche et baignade dans les fjords ! Kookie était devant, et j’essayais de le rattraper malgré les plaintes de ma maîtresse qui avait du mal à suivre le rythme, surtout quand une odeur alléchante traînait au sol, (comprends pas pourquoi ??!!). On les entendait aussi élever la voix quand Kookie le sensible, et moi qui aimait bien le suivre, aboyions à l’unisson face à un autre membre canin ou à un randonneur qui nous surprenait. Faut bien qu’on exprime notre sensibilité ! Mais heureusement, la Norvège c’est assez peu peuplé … Ce qui nous a permis de trouver des supers endroits pour camper, nous dans la voiture au confort, nos maîtres sous la tente. Mais des fois, … c’était tous ensemble à l’hôtel !!! Que de gros câlins dès qu’on les sentait se réveiller ! On y va, on y va ? On va où aujourd’hui ???"

Looper

NDLR (les maîtres) :  "Vivement la reprise dès lundi pour qu’on se repose un peu !"

 

Octobre 2018

Kookie est un vrai champion !!!!!!

" Bonjour l'APAVH, 

Un week-end très riche en émotions, un partage comme jamais je n'avais eu avec mon chien. Retour de Pologne et des championnats du monde de canicross avec Kookie...

Le samedi on participe à notre première épreuve et il se donne comme un beau diable en contre la montre de 4,7 km et moi avec ... Puis il s'est surpassé sur le départ groupé par vague de 10 chiens le dimanche sur 3,5 km, et moi avec... On finit à un résultat incroyable et inespéré, face à des chiens croisés pour courir. 5èmes au final, fantastique ...

Et on obtient notre cerise sur le gâteau pendant le relais. 850 m de course à faire sur un relais de 3 personnes. L'équipe de France 1 est composée de Francois, 13ème au final le matin, moi 5ème, puis Antony 3ème le matin, pour fermer la route.

Francois me passe le relais un peu loin, à la 7ème place, mais rien n 'était joué et on se lance corps et âme dans un retour tonitruant, pour laisser le relais .... 2ème à 2 secondes ! Antony finit le job et termine ce relais d'équipe de France à la seconde place à 1 seconde des tchèques et 3 secondes devant les Anglais !!!!

Je remercie l'association car à sa façon elle a contribué à faire ce que je fais aujourd'hui. Vous avez contribué à nous rassurer sur notre capacité d'adopter un nouveau chien, et vous nous avez fait confiance. Alors une partie de cette médaille et une partie du week-end, c'est aussi grâce à l'APAVH ! " 

Pierre Laurent

 

2018

Eh bien c'est gagné : on pleure !!!!!

« Bonjour !J'ai une bonne nouvelle : je crois que Kookie est heureux...Si tant est que ce soit possible pour un chien, quoi qu'il en soit il semble, plus que vraisemblablement, qu'il ait trouvé son équilibre dans notre meute auprès de Looper (bel et bien devenu son frère), Pierlo (son papa d'amour) et moi pour ce qui est du cocon familial.Pas plus de photos que ça, mais une joie intense de vo