Janvier 2017

Février 2017

Mai 2017

Juillet 2017

César devenu Indy est adopté!

Lorsque nous avons récupéré Indy il s'appelait alors César. Il sortait d'un "refuge" qui n'a de refuge que le nom. Squelettique, anémié, César tenait à peine debout. Nous l'avons mis en famille d'accueil chez Carole qui a pris soin de lui, mais malgré cela il continuait à maigrir, refusant de s'alimenter. Viande fraiche, boites, abats, poisson etc... C'était affreux de le voir dépérir sans rien pouvoir faire. De jour en jour il continuait à s’affaiblir, ne pouvant presque plus se lever. Aller dans le jardin était impossible sans une chute, César titubait de faiblesse. En désespoir de cause, le vétérinaire n'ayant rien trouvé qui puisse expliquer son état, nous avons accepté la transfusion proposée par le vétérinaire avec sa chienne qui elle, n'était pas vraiment d'accord ! Toute une matinée je suis restée assise au sol avec César dans mes bras, tout léger, la perfusion diffusant doucement ce sang jeune qui pouvait lui redonner vie. Le lendemain il était plus vif, enfin il faut le dire vite, car pour autant il continuait à manger du bout des lèvres...

C’est lors d'une énième visite chez le vétérinaire, qu’elle a eu une idée, la seule chose qu'elle n'avait pas vérifiée... elle a sorti sa petite valise pour le test et bingo le verdict est tombé : EHRLICHIOSE Ce diagnostic a permis de traiter César pour ce qui le rongeait ! Petit à petit, tout doucement il est revenu à la vie, a commencé à prendre du poids, à manger de nouveau de vrais repas...

C'est lors d'un de mes nombreux allers-retours chez le vétérinaire que j'ai rencontré Soraya. C'était tôt le matin, elle portait sa chienne dans les bras, elle venait de passer la nuit dans sa voiture devant les urgences à Montpellier... la chienne était toujours mal alors elle revenait chez le vétérinaire. Nous avons échangé quelques mots... puis je l'ai à nouveau croisée quelques jours plus tard, sa chienne venait de mourir et laissait un vide immense. Si l'envie d'avoir une truffe chaude contre sa jambe lui manquait, je lui ai donné la carte de l'association et proposé de devenir famille d'accueil... voire plus si affinités. Elle aurait aimé retrouver un Border Collie, comme sa chienne décédée...

Nous avons échangé plusieurs mails, chaque fois le chien était adopté ou en passe de l'être... Je lui ai proposé Witco, puis Popi et puis « (...) Sinon sur Puéchabon nous avons un chien génial en famille d’accueil qui faute de temps n'est pas encore sur notre site, c'est César... Adorable, gentil, câlin, et affectueux, nous avons failli le perdre, nous l'avons fait transfuser : il était anémié et ne tenait pas debout quand nous l’avons récupéré...Il est ok chiens et chats. C'est juste un pot de colle et un amour de poilu! (…) » Avec une réponse « (...) bien reçu les infos merci ! Pour César envoyez- moi les coordonnées de la personne qui s'en occupe .Merci beaucoup et bonne journée. Soraya. »

La visite chez Carole fut un coup de foudre : ces deux là étaient fait l’un pour l’autre ! Depuis, Soraya et César, devenu Indy, filent le parfait amour, si, si, le mot est juste. Ensemble, ils ont quitté le sud pour la région parisienne, à la campagne ! Soraya a dû faire un gros travail avec Indy, en effet notre petit loulou, en plus de sa maladie, avait aussi peur de tout : des bruits inconnus, des hommes, Indy mâchouillait aussi n'importe quoi, comme les chaussettes par exemple qu'il avalait entièrement. Avec la douceur et la patience de Soraya, plus l'aide d'un professionnel, Indy a énormément progressé. Les nouvelles sont bonnes :« C'est un Amour, mais alors qu'est-ce qu'il est gourmand!!!! Il saute partout partout, en balade il se jette dans les fourrés, je suis obligée un peu de le canaliser tout de même ! (...) merci pour ce nouvel arrivant , un nouveau compagnon et surtout un amour de toutou !!! Merci merci. (...) « (...) Indy va bien, que de changements, maintenant il veut renifler les personnes sur notre chemin lors des balades, alors que les premiers mois il faisait des bons au moindre bruit... j'ai eu la surprise de l'entendre réellement aboyer pour la première fois il y a deux jours... heureuse ! C'est bête peut être, mais j'étais contente. C'est un amour, que dire de plus .... (...) »

Quand on perd un chien on est très malheureux. Vivre sans chien est difficile quand on les aime. Se décider d'en prendre un autre se fait rapidement pour certains, ou prend beaucoup de temps pour d’autres. Chacun vit la perte de son compagnon comme il peut. Ce qui est sûr c'est qu'un chien ne remplace jamais un autre chien, c'est une autre histoire qui commence. Cette rencontre entre Soraya et Indy était totalement improbable et pourtant… Le destin réserve de jolies surprises quelquefois, pour peu qu'on le provoque un peu ! Merci à Carole qui a pris grand soin d’Indy le temps de sa longue convalescence. Merci à Soraya qui offre à Indy une nouvelle vie, lui qui revient de si loin et qui serait mort dans ce "refuge" où il avait été abandonné.

Type Springer, mâle stérilisé, environ 5 ans