IMG_4417.jpg
IMG_0287.jpg
IMG_0309.jpg
IMG_0324.jpg
IMG_0338.jpg
IMG_0323.jpg
IMG_0336.jpg
IMG_0339.jpg

Fifille est adoptée!

C’est une double adoption.  Celle d’un couple improbable, qui n’aurait jamais dû se rencontrer…Teddy le gars de la ville et Fifille la fille de la campagne !

Fifille avait été recueillie par un couple de retraités dans un petit hameau, ils la nourrissaient depuis des mois sans pouvoir l’attraper. Et puis elle a fini par faire ses chiots dans une grosse canalisation. Il a fallu du temps pour la piéger dans leur chenil. Nous avons récupéré toute la petite famille, Fifille était très craintive, il nous a fallu du temps pour l'apprivoiser. Nous l'avons installée avec Pataud, mais c'est avec Teddy qu'elle s’entendait le mieux alors nous avons changé.

Valérie et  Hervé souhaitaient adopter 2 chiens, le leur étant décédé ils pensaient à nouveau avoir un compagnon mais qui ne serait pas seul en leur absence. Ils étaient en plein déménagement, alors le temps des travaux, ils sont venus  régulièrement voir nos poilus… Noon et Rémyna avaient retenu leur attention, ils les ont rencontrées à plusieurs reprises, enfin vues, car les demoiselles ne se laissaient pas vraiment approcher.  Ils savaient qu’il y aurait du travail mais cela ne leur faisait pas peur.  Et puis un chat s’est invité chez eux, un chat mal en point qu’ils ont soigné et qui a pris ses quartiers dans la maison. Rémyna n’étant pas une amie des chats, l’adoption devenait impossible. Alors après en avoir discuté ensemble, Hervé nous a avoué avoir eu des regrets en apprenant que Teddy était adopté, alors c’est le couple Teddy/Fifille avec qui le contact était plus facile, tous les deux ok chats, a réuni tous les suffrages!

Comme pour Teddy, si Fifille était  très à l’aise en pleine nature, il nous a fallu du temps pour lui faire accepter  un harnais,  puis du temps pour la convaincre en douceur de sortir en balade. Marine et Virginie à force de patience ont fait un travail formidable, maintenant Fifille aime les balades, à condition toutefois que Teddy ne soit pas loin!

Une fois dans la caisse de transport, c’est une longue route que nous avons fait ensemble.  A l’arrivée, le coffre de la voiture au plus prés du portail, nous avons sorti nos poilus l’un après l’autre, ils étaient heureux de se dégourdir les pattes dans ce jardin, protégé par la végétation et de hauts murs. Teddy la truffe en avant, Fifille jamais loin derrière lui. Valérie et Hervé étaient ravis de les retrouver, ils attendaient ce moment depuis longtemps. Leur maison vigneronne est au cœur du village, sur plusieurs niveaux, elle a un accès par la rue mais depuis le jardin, c’est un grand escalier qui permet d’accéder à la terrasse. Teddy est monté relativement facilement, mais Fifille est restée en bas, incapable de monter. Avec des Knacki, beaucoup de patience et le soutien d’Hervé, elle a fini par monter marche après marche, restait à redescendre, ce qui n’a pas été simple non plus ! Une fois qu’elle a eu compris, elle montait et descendait à fond les ballons. Teddy est rapidement rentré dans la maison pour s’installer sur le tapis, sous la table, entre nos pieds. Fifille épuisée par toutes ces émotions, est restée assise à l’entrée, ses yeux se fermaient, mais impossible de la faire entrer et surtout de la faire rester à l’intérieur. Le trajet en voiture, le nouvel environnement, l’escalier, le salon…que d’émotions. Alors Valérie et Hervé vivent désormais avec la porte du salon ouverte, la belle rentre et ressort aussi vite. Du coup ils ont installé une niche avec de la paille sous le porche, pour qu’elle s’abrite malgré tout quand il est vraiment impossible de laisser la porte ouverte.  Fifille apprendra à se sentir bien à l’intérieur comme à l’extérieur, mais cela prendra du temps, ses maîtres le savent.

Le chat qui est installé au premier étage surveille tout cela de loin, pas d’inquiétude pour lui, les deux chiens en ont peur! Valérie le descend de temps en temps, les rencontres se font à son rythme.

Avec Fifille, comme avec Teddy il était, et il est, indispensable de ne pas brusquer ni forcer les choses. C’est une belle aventure qui commence. Merci à Valérie et Hervé pour leur confiance et pour leur bienveillance. Fifille et Teddy ont une famille, tout le monde est très heureux.

Type chien courant Bernois, femelle stérilisée, environ 2 ans