Hercule, le plus mimi des bouli.
Hé oui, Hercule est un Bouledogue Français donc un petit bouli. Quand nous l'avons récupéré il n'était qu'une plaie, couvert de croûtes il se grattait non-stop, il faisait peine à voir. Après le passage obligé chez le véto pour faire un état des lieux, l'association APAVH a soigné Hercule, donné les traitements nécessaires sans oublier les shampoings... Mister Bouli est en famille d’accueil depuis 1 mois et se la coule douce. Les grattouilles ont cessé, le poil a repoussé. Il adore le ventilateur de la maison, se prélasser sur le carrelage bien frais, jouer avec ses balles et surtout, plus que tout, vous faire des mamours !
Ce petit chien est un tendre, un vrai. Un petitou comme on aime, affectueux et gentil. Hercule aime tout le monde, les autres chiens mais aussi les chats. Curieux et très intelligent, ce petit chien est une vraie concierge, ce qui fait partie de son charme... Venez le rencontrer, quand vous le verrez arriver la tête de côté, interrogatif, avec son petit derrière qui frétille, vous ne pourrez résister ! Hercule est un chien de compagnie et ce n'est rien de le dire, c'est un personnage un vrai!

Bouledogue Français, mâle castré, environ 4 ans.

Juillet 2016 Hercule adopté!

Nous avons eu énormément de retours pour lui, tout atopique qu'il est, sa bouille sympa jouant en sa faveur ! A le voir on pourrait penser à un dur, un tatoué mais que nenni notre petit costaud est un cœur tendre, affectueux, joueur et drôle, un vrai clown. Avec quand même un caractère affirmé pour faire savoir à tous qu’il ne compte pas pour du beurre, non mais ! Par toutes ses qualités il a su conquérir le cœur de Michelle qui était venue le rencontrer dans sa famille d’accueil. Hasard des rencontres, on ne pouvait pas mieux tomber, Michelle est infirmière et sera la plus à même de soigner l’atopie de son petit Hercule si elle revient frapper à la porte. Nous avons donc pris la route quelques jours plus tard, sous un soleil de plomb, pour emmener Hercule chez lui où les brises marines lui feront le plus grand bien. Après deux arrêts indispensables, afin d’éviter le malaise à notre super-brachycéphale, pour l’asperger du contenu d’un litre et demi d’eau à chaque fois, Hercule se vautrant avec délice dans la flaque ainsi formée… Michelle nous attendait à la sortie d’autoroute pour nous montrer le chemin. Diouf, le petit berger des Pyrénées, futur compagnon d’Hercule mais qui ne le savait pas encore, est arrivé vite fait pour inspecter le nouveau venu et le renifler sous tous les angles. Mais prenant les ronflements involontaires d’Hercule pour un grognement, les présentations furent légèrement tendues. Hercule a réclamé et reçu beaucoup de câlins de sa maîtresse, a beaucoup bu, visité le jardin, déterré un vieil os, enfoui et oublié par Diouf il y a longtemps et joué avec une pomme de pin dégottée au hasard de ses déambulations. Mais l’entrée en scène du chat a mis à mal les prémices d’amitiés entre les deux chiens. Hercule, pourtant habitué à côtoyer les 17 chats de sa famille d’accueil, (peut-être était-ce l’effet banc de poissons, quand il y en a beaucoup, on finit par ne plus voir les individus seuls !), s’est mis en tête de taquiner le matou hérissé au volume multiplié par quinze tout en lui aboyant dessus et Diouf bien décidé à défendre son grand ami le chat, aboyant lui aussi et mordillant les pattes arrières d’Hercule… Une scène digne de Benjamin Rabier ! A ce jour, la normalisation est en bonne voie, Michelle dispensant beaucoup d’amour à chacun, équitablement et tout ce petit monde dormant ensemble dans sa chambre.
Un grand merci à elle pour cette très belle adoption.