Regardez cet animal agonisant, avec les reins brisés, qui se traîne comme il peut dans un couloir...

Dans les élevages partenaires de Hénaff, voici le pâté et les saucisses que vous donnez à vos enfants.

Des animaux qui ne voient jamais la lumière du jour, des animaux maltraités, mutilés... Croyez-vous que ce soit bon à manger la misère animale ?!

Chaque année, près de 25 millions de cochons élevés en France finissent à l’abattoir. 95% d’entre eux naissent et grandissent dans des élevages intensifs, sans accès à l’extérieur, sur du béton, nés de mères enfermées dans des cages dans lesquelles elles ne peuvent se retourner. De nombreuses mutilations sont pratiquées à vif sur les porcelets notamment pour les contraindre à ces conditions de vie extrêmes : coupage de la queue dès la naissance, meulage des dents et castration. Les porcelets les plus faibles, considérés comme peu rentables, sont “claqués” sur une surface dure afin de les éliminer.

Les truies sont parfois blessées par les barreaux des cages.

Des porcelets morts sont entassés dans des caisses, attirant mouches et autres insectes

Des cochons agonisants sont abandonnés sans soins dans les allées.

Les cochons vivent entassés sur un sol en béton : leurs queues sont mutilées.

Les mères sont immobilisées dans des cages : elles ne peuvent pas s’occuper de leurs petits.

Des cadavres en putréfaction sont trouvés dans les couloirs