3 chiens de plus sur nos 7 protégés sont arrivés!

 

Comme fin Juillet, c'est après une très, très longue route depuis Valence en Espagne, toujours en passant par Toulouse, que nous avons récupéré ce we, par 35 degrés, 3 chiens de plus qui font partie des 52 chiens qui étaient condamnés à l'euthanasie. Sauf que cette fois ci, Roma, Castano et Pinnochio sont arrivés en minibus dans des conditions  scandaleuses, ce n'était pas le même transporteur que la dernière fois.

 

Pas de climatisation à l'arrière du véhicule si ce n'est un tuyau bricolé au sol vers la cabine avant, séparée. A l'arrière deux énormes ventilateurs  brassaient de l'air chaud, c'est simple quand j'ai ouvert les portes, il faisait plus chaud dans le minibus que dehors, l'air chaud qui m'a sauté au visage. Incroyable.

 

Les chiens étaient entassés dans de petites cages, posées les unes sur et contre les autres, pas du tout adaptées à leurs tailles, sans eau, si ce n'est des "biberons" pour lapin et encore pas dans toutes les cages. Comme il a fallu dégager certaines cages pour accéder à nos chiens, on a insisté pour sortir les autres chiens de ces cages là, le temps de les laisser URINER, URINER, URINER et BOIRE, BOIRE, BOIRE. Ils n'en finissaient plus. Nous avons été chercher de l'eau pour remplir les biberons vides, et nous en avons installé  dans les cages qui en étaient dépourvues. En plus, avec les ventilateurs les chiens dont les cages étaient trop prés, avaient tous les yeux explosés, du grand grand n'importe quoi. On n'ose imaginer combien de chiens étaient entassés dans ce  minibus, avant d'arriver jusqu'à nous, certains dans des Kennel chat!

 

Profiter de la misère animale pour faire du business est une honte, le transporteur devrait tous nous rembourser des frais engagés parce que de telles conditions de transport sont innacceptables et doivent être dénoncées. Ce n'était pas un transport de chiens, mais une bétaillère. Gaêlle aura été, comme nous, abusée par ce transporteur. Notre coup de gueule ne remet pas en question ni son investissement, ni le bien fondé de ce sauvetage.

 

A propos de nos poilus qui maintenant vont aller mieux : Roma, comme Negra, est un petit bout de chien, on l’imaginait plus grande, Castano est très grand mais replié sur lui même, le regard triste, rien à voir avec le beau chien des photos du début...il faudra du temps pour qu'il se sente bien. Pinnochio était le plus à l'aise, une boite à câlins! Ils étaient tous les trois épuisés après un si long voyage. Surtout Castano. Ils vont pouvoir se poser, enfin.
Un grand merci à Hélène et Catherine qui vont prendre soin d'eux en attendant de leur trouver une famille.

Pour connaitre leur histoire 54 chiens dans le couloir de la mort

Il manque Floro, qui va rester pour l'instant chez Gaëlle, il est encore très craintif, mais nous ne l'oublions pas.