Irma la douce

Irma s’échappait régulièrement d’un chenil sinistre… Son maître ne voulait plus d’elle, alors livrée à elle même, Irma trainait dans la campagne, puis elle a élu domicile chez une dame qui avait elle même un chien. Au début la dame ne pouvait pas l’approcher, petit à petit Irma s’est laissée apprivoiser, il faut dire qu’elle a fini par mettre bas dans la maison…C’est deux mois plus tard que la dame nous a appelé au secours pour récupérer les chiots et la mère.

La séparation fut très difficile pour Irma qui pour la première fois de sa vie s’était attachée à un humain. Mais la dame ne voulait pas la garder. Quand nous avons amené ce petit bout de chien chez Claire, Irma était tétanisée. Une statue! Tout doucement, avec beaucoup de patience et de douceur, mais aussi l’aide d’Iron très amoureux, Irma a commencé à se détendre un peu, à sortir de sous l’escalier où elle se sentait à l’abri. 

Isabelle de son côté cherchait un petit chien pour l’accompagner en camping car lors de leurs voyages avec Yvon. Ils vivent en appartement, avec des chats. Bien sûr nous avions expliqué qu’Irma était non pas craintive, mais littéralement paralysée face aux situations nouvelles. Qu’il faudrait envisager l’aide d’un coach ou d’un vétérinaire comportementaliste, voire des deux. Qu’elle était en zone rurale, alors vivre en ville….Rien de tout cela n’a effrayé Isabelle quand elle a décidé d’adopter Irma. On s’est dit qu’avec autant de détermination tout était possible.

Trois jours après son arrivée dans sa nouvelle famille, Irma se faisait la belle en pleine rue, quittant son harnais, effrayée par un vélo. Le cycliste pensant bien faire, s’est mis à courser la chienne pour la rattraper! Le comble du stress pour Irma qui a disparu dans le dédale des ruelles. Durant 48 heures, très inquiets, Isabelle, Yvon et des bénévoles de l’association ont cherché Irma, posé des affiches etc…. Durant 48 heures notre petite chienne courageuse a bravé la circulation, les travaux, les passants et inlassablement refait le seul trajet de balade qu’elle connaissait depuis la pagette jusqu’à son immeuble sans que nous ne soyons jamais au bon endroit ! !Avec un tel chien ritualiser le parcours de la promenade est essentiel.) Finalement Irma a fini par se réfugier dans un jardin et c’est grâce à son collier avec sa « médaille APAVH » (eh oui nous mettons une « médaille » à tous nos chiens quand ils sont adoptés, et pour Irma ou un chien craintif c’est double peine : collier + harnais) que tout de suite, sans avoir besoin d’aller chez un véto, le gentil monsieur a appelé Isabelle. OUF !

Devant la terreur d’Irma à sortir en balade dans la rue et même si Isabelle la sortait très tôt le matin ou inversement tard le soir, on s’est dit toutes les deux qu’on avait peut-être fait une erreur de casting, que finalement un environnement urbain n’était pas adapté et qu’il valait mieux qu’Irma retourne chez Claire… Un retour ne fut pas celui que l’on attendait, Irma ne retrouvait pas ses marques.

Alors nous avons pris RDV avec le Dr Dramard (vétérinaire comportementaliste) et proposé à isabelle, très triste depuis le départ d’Irma, de se retrouver lors du RDV afin de faire un bilan avec le vétérinaire. C’est une Irma transformée qui a vite retrouvé les genoux d’Isabelle dans la salle d’attente !

La consultation nous a permis de nous rendre compte que les choses étaient plus compliquées qu’il n’y paraissait, que non, il n’y avait pas d’erreur de casting puisque Irma réagissait de façon aléatoire. A l’issue de ce RDV Isabelle ne voulait plus quitter Irma et inversement, ces deux là sont faites pour s’entendre et se comprendre.

Depuis quelques mois que de chemin parcouru. Désormais Irma a pris quelques repères, elle commence à jouer, à se sentir bien avec les chats qui au début n’ont pas été très gentils avec elle, à ne plus avoir peur d’Yvon….bref à vivre enfin, avec le traitement médical adapté à son cas prescrit par le Dr Dramard, et le soutien de Marine coach canin. Son regard aussi a changé.

Les moments que préfère Irma c’est quand ils s’en vont tous les trois en camping car, elle est de tous les voyages et n’est pas la dernière à s’engouffrer dans le véhicule ! Sans la volonté exceptionnelle d’Isabelle et d’Yvon, sans leur amour et leur patience, Irma ne serait pas la chienne qu’elle est aujourd’hui. Ils aiment Irma telle qu’elle est, ils ne lui ont jamais demandé plus que ce qu’elle pouvait leur donner, du coup c’est Irma qui chaque jour leur donne davantage de preuves de son attachement. Isabelle et Yvon savent qu’il y a encore beaucoup de travail, que ce sera long, mais même pas peur!

Merci à Claire qui a accueilli Irma dans des conditions difficiles. Merci au Dr Dramard pour sa bienveillance à l’égard de ses patients poilus, merci à Marine qui continue à coacher Irma et sa famille.

Merci Isabelle pour tout l’amour que vous portez à votre petite chienne. Vous l’avez sauvée.

Type jagd terrier, femelle stérilisée, environ 5 ans