LA FRANCE DÉTIENT UN BIEN TRISTE RECORD, CELUI DES ABANDONS

 

L'image est saisissante parce que tout est vrai : ce sont bien des cadavres recouvrent l'asphalte.

La scène est révoltante parce qu'elle se reproduit chaque été.


Pour partir en vacances, on "oublie" trop souvent son chien. Manuel Litran pour visualiser ce crime ordinaire, a fait déposer sur le circuit de Magny-Cours les 140 chiens que la SPA a dû euthanasier ce mois de Juillet 1980. 140 chiens en un mois et uniquement sur Paris !


Depuis 1980 rien n'a changé. Chaque année, c’est toujours la même rengaine : on se débarrasse de son chien (ou de son chat) et maintenant c'est encore pire parce que c'est toute l'année. Ils ont tous leurs raisons : divorce, déménagement, perte d'emploi, allergie, naissance, etc…


Pourtant, l’abandon d’un animal est puni par deux ans de prison et 30 000 euros d’amende mais ce n'est jamais appliqué !

Au contraire : abandonner son chien directement dans un refuge ne coûte que 50 euros, le laisser en fourrière quand celle ci l'a trouvé errant ne coûte rien : les propriétaires pourtant identifiés ne sont jamais poursuivis.

 

En revanche les propriétaires qui vont chercher leur chien en fourrière parce qu'il s'est échappé paie en moyenne 120 euros pour le récupérer… Cherchez l'erreur !


Toute l'année les refuges sont pleins à craquer, alors bien sûr on nous dit que l’euthanasie d’un animal ne se fait que pour des raisons médicales… c'est politiquement correct mais invérifiable. Et de toute façon on sait bien qu'on ne peut pas pousser les murs quand un refuge/ fourrière est plein.