Chevaux négligés

Dans le courant de l’été nous avons découvert  5 chevaux qui n’avaient ni à manger ni à boire. Sur la parcelle il n’y avait pas un brin d’herbe et 2 petites bassines de 30 litres étaient vides.
L’eau est vitale pour un cheval. Il en fait une consommation quotidienne importante qui varie selon la météo, sa taille et ses activités. Bien entendu il aura plus tendance à boire pendant les fortes chaleurs estivales. Un cheval boit entre 15 et 60 litres d’eau par jour et tout comme l’homme, il aime une eau claire, fraîche et propre. Disons 30 litres /jour par cheval x 5  chevaux cela fait 150 litres indispensables par jour ! Alors 2 petites bassines c’est ridicule. Dans un premier temps nous avons alerté le policier municipal et le maire qui sont venus constater qu’en effet il y a avait un problème. La DDPP a elle aussi été prévenue mais elle ne s’occupe pas des particuliers, uniquement des élevages, etc…
Après avoir identifié non sans mal le propriétaire qui habite à 60km de là, il s’est avéré qu’il venait juste d’acheter les chevaux (d’où leur état général encore bon). Grâce à leur puce électronique nous avons découvert que ceux ci âgés de deux ans avaient changé 4 fois de propriétaire en quelques mois et qu’ils étaient toujours au nom du maquignon qui les avait vendus.
Durant des semaines nous avons, à tour de rôle, avec des habitants du village, nourri et abreuvé ces chevaux qui n’auraient jamais passé l’été sans l’aide des uns et des autres.
Grâce à notre mobilisation le propriétaire a installé une baignoire, puis une seconde et enfin une réserve d’eau. Notre intervention a provoqué une prise de conscience et il a finit par comprendre qu’il valait mieux les rapprocher sur une parcelle prés de chez lui parce que nous ne lâcherions pas l’affaire ! En effet, il est impossible de s’occuper de chevaux sans venir contrôler que tout va bien, il faut les nourrir tous les jours quand ils ne sont pas au prés avec de l’herbe en suffisance et sur cette parcelle il n’y avait rien à manger ! Et de toute façon il faut s'assurer quotidiennement que tout va bien.
Un grand merci à tous ceux qui nous ont aidé : Michelle pour son intervention bienveillante, Josy et Jean Luc qui ont amené du foin et charrié de l'eau depuis La Boissière! Céline qui passait en alternance pour vérifier que tout allait bien,  Magalie qui a permis que nous venions chez elle chercher de l’eau avant que la citerne ne soit en place. Merci à tous, cette chaine de solidarité a permis à ces pauvres chevaux de passer l'été.