Lucky boy

C'est l'histoire d'un chien qui allait être euthanasié parce que du fond de son box il criait son désespoir. Un chien comme il y en a des milliers dans les refuges et les fourrières. Un chien parmi les 60 000 qui sont euthanasiés chaque année en France. Quand nous avons vu l'annonce de sa mort annoncée sur Facebook, alors que tout le monde publiait sans pour autant proposer de solution, nous avons décidé d'aller le chercher. Sans rien savoir de lui, juste parce que nous trouvions cela terriblement injuste d'euthanasier un chien parce qu'il est malheureux. Par un samedi pluvieux nous avons récupéré un Lucky dégoulinant, qui sans nous connaitre est gentiment monté dans la voiture. Il y est resté tranquille, presque résigné, tout le temps du voyage.

 

La suite vous la connaissez, il a vu le véto de l'association, puis il a été placé en famille d'accueil histoire de se refaire une santé physique et morale. Il était infesté de tiques et de parasites internes, souffrant de diarrhée.
Une fois son annonce diffusée, nous avons eu plusieurs retours pour lui, des familles prêtes à lui offrir le meilleur, lui dont personne n'avait voulu pendant les deux mois qu'il a passé en cage. Avant cela, Lucky avait longtemps vécu sur un balcon, comme tant de chiens qui n'ont pas leur place dans la famille (alors pourquoi prendre un chien?)


Depuis ce samedi pluvieux le vent a tourné pour Lulu et la vie va lui sourire enfin auprès de Fanny, une maîtresse aux petits oignons pour une crème de chien, aussi intelligent qu’adorable… Nous voilà parties, encore un samedi, avec Lucky dans le coffre (ouvert), si sage que plusieurs fois nous nous sommes demandées si nous ne l’avions pas oublié. A moitié trajet, tout d’un coup, deux chevaux clopin-clopant, prêts à traverser la route nationale. Demi-tour gauche ! Arrêt sur la petite route qui débouche sur la grande pour les bloquer. Nous sortons de la voiture avec la longe de Lucky qui s’est réveillé pour voir ce qui se passait. Au début les équidés viennent vers nous mais ensuite ils rebroussent chemin et nous partons derrière eux, essayant de les amadouer, tout en téléphonant à la police. Dans la végétation toujours les deux devant et nous derrière. Enfin au bout d’un moment, nous réussissons à les approcher pour mettre un licol improvisé avec la longe autour de l'encolure de l'un d'entre eux. C’est en revenant vers la voiture avec eux que les deux propriétaires, prévenues par des automobilistes, arrivent avec leur petite chienne. Elles nous apprennent que la jument blanche a 30 ans et l'autre 6 ans, que la barrière de leur prés a été ouverte par des inconnus malveillants. Soulagées elles récupèrent leur "bien" et nous reprenons la route. Du coup nous avons pris le chemin des écoliers par de splendides petites routes et de chouettes villages où nous avons croisé un Corgi obèse avec sa vieille maîtresse.

Dans son village Fanny nous attendait devant sa maison. 150 âmes, tout le monde se connait, c'est un petit paradis. Nous avons fait visiter le jardin et la maison à Lucky qui a bien aimé la cuisine avec ses bonnes odeurs en particulier les croquettes du chat. Il a aussi fait connaissance avec sa voisine canichette à 3 pattes, Luna. « Moumou-le-chat », c'est son nom pour de vrai, était inquiet et se gonflait au maximum pour impressionner l’intrus… En vain. Lucky imperturbable ne le regardait même pas, jusqu’au moment où il lui a amené sa balle, l'a posée devant lui pour qu’il la lui renvoie, bien étonné de son immobilité et de son manque de réaction.
Avec Fanny, Lucky a trouvé la maîtresse idéale, gentille, douce et patiente, il sera toujours avec elle, l’accompagnera partout et toujours. Même en balade avec les deux chevaux (dont un s’appelle Lucky, c'est un signe !) qu’il va apprendre à connaître.
Nous sommes parties, laissant Fanny et Lucky s’éloigner pour leur première promenade en duo, surveillés et suivis de loin par Moumou-le-chat. Un grand énorme merci à Fanny pour cet engagement pris de veiller désormais sur notre Lulu d’amour.

Un grand merci à toutes les personnes qui nous ont contactées, nous rappelons que Witco attend toujours une famille, tout comme Naya, et que vous pouvez aussi rendre un border heureux sur la page Adopter un Border Collie
Comme nous, faites leur confiance, avec de l'amour, de la douceur et de la patience rien n'est impossible avec un chien.

Juillet 2016

« Bonjour, (… )Concernant Lucky. Tout se passe au mieux. C’est un chien intelligent, doux, affectueux, attachant et obéissant. Il a repris du poids et des muscles. Il a trouvé ses marques au sein de la maison et des autres animaux. Il me suit régulièrement en balade à cheval. Il cohabite à la perfection avec le chat, qui, depuis son arrivée, se fait un point d’honneur à nous accompagner lors de nos promenades du soir. Il a également repris confiance en l’être humain. Il est moins timide, avec une nette préférence pour les enfants qui lui jettent son indispensable balle : la petite voisine s’amuse avec lui et il se régale. Merci encore pour votre travail et votre dévouement.
J’associe à ce message des photos de lui. Cordialement, Fanny. »

Décembre 2020

"(...) j'ai adopté, Lucky, Border, en mai 2016. La vie faisant, je n'ai pas eu l'occasion de vous donner de ses nouvelles. J'essaie de me rattraper en ce temps de fêtes. Lucky est un chien absolument ex-tra-or-di-nai-re! Et, je pèse mes mots! Toujours à l'écoute, d'une grande sensibilité, il a réussi à dépasser les mauvaises expériences de sa vie avant nous. Il fait d'ailleurs la joie de notre vénérable et délicieuse voisine de 90 ans qui le sort en promenade à l'aube, (sa petite Luna l'ayant quitté....)   C'est un chien toujours joyeux, qui s'adapte aux personnes qu'il croise. Sociable, il s'est fait toute une bande de copains chiens ( berger australien, staff, épagneul et beauceron) qui, (je vous assure que c'est vrai), dès les beaux jours, viennent le quémander au portillon pour aller jouer dans le parc en contre bas de la maison. Curieux, patient, attentif, il apporte même du bonheur à des enfants cabossés  par la vie.  Il nous suit dans nos périples, avec les chevaux dans la garrigue, à la mer, à la montagne. Discret , respectueux et toujours affectueux, on le fait suivre absolument partout et il fait l'admiration de toutes les personnes qui croisent sa route. Il est en pleine forme et adore toujours autant sa balle, sans pour autant qu'elle ne lui soit essentielle,  comme cela était le cas à son arrivée. Il arrive même à rester tout seul sans aboyer! Si! Si ! ( Avec un peu de patience et plein d'amour, on y arrive!) Et les longues soirées d'hiver, il les passe sur son dodo, avec Moumou-le-chat, lové contre lui, dont il s'est entiché et qu'il câline presque comme une maman chat.  Non, vraiment, je ne vous remercierai jamais assez d'avoir mis sur ma route cette merveilleuse boule de poil, très gourmande, certes, mais absolument géniale. 

Merci pour votre engagement. Merci de nous avoir permis de nous rencontrer. (...)" Fanny. 

20190331_200355.jpg