Maya la petite musaraigne

Les « grandes zoreilles » ne sont pas des chiens comme les autres… Plus gentils, plus doux, plus affectueux...il n’y a que des plus avec ces chiens là. Maya est bien un Bruno du Jura mais dans la version mini, c’est à dire de la taille d’un épagneul. Les Bruno sont habituellement craintifs, relégués la plupart du temps dans de sordides chenils ils ne connaissent que les coups de pieds au derrière voir pire. Mais Maya elle n’est pas du tout craintive. Elle est curieuse et câline. Elle ne fuit pas les humains, au contraire elle recherche le contact, d’ailleurs si elle pouvait monter sur vos genoux elle le ferait bien volontiers. Cette chienne c’est de la glue ! Toujours à vous chercher du regard, là où vous êtes, elle est, c’est simple ! Et quand elle plante son regard dans le vôtre vous êtes cuits : elle vous aime elle vous aime! Si d’habitude les Bruno vivent en chenil, ce doit être très loin pour elle car Maya a tout de suite adopté les coussins, voire même le canapé de la FA qui est obligée de mettre des fauteuils dessus car la belle y monte la nuit. Maya est une adorable petite puce, très sensible et douce, qui ne tire pas en laisse, elle adore humer les bonnes odeur en balade. Il faut dire qu’elle a vraiment un  nez très très long c’est comme ses oreilles, elles sont même froissées au bout tellement elles sont longues !

Type Bruno du Jura, femelle stérilisée, environ 6 ans.

Maya est adoptée!

C'est par une annonce sur FB que tout a commencé en Juin 2016. Un jeune homme appelait à l'aide pour une chienne errante. Il faisait des travaux agricoles sur le plateau et tous les matins quand il arrivait une chienne l'attendait. Tous les soirs elle le regardait partir et le lendemain matin à nouveau elle était là. Allant jusqu'à monter dans son tracteur (photo encadrée en orange). Il s'inquiétait de la laisser dans ce coin perdu quand il aurait fini son travail. Alors bien entendu, grandes zoreilles obligent, je suis montée la chercher. Maya a naturellement trouvé sa place avec nous. Elle a passé presque 3,5 ans à la maison parmi des copains qui sont encore là pour certains (je garde les ambulances) et d'autres qui ont été adoptés depuis. Maya adore les gens mais reste un peu craintive avec les bruits, les endroits ou les choses qu'elle ne connait pas. Une casserole qui tombe et elle part en hurlant et en rampant comme si on l'avait battue!

Nous avons bien eu quelques appels pour elle durant ces 3,5 ans mais qui ne correspondaient pas à ses besoins (milieu urbain, pas d'autres chiens etc...). Jusqu'à l'appel de Valérie pour Rémyna. Une famille, avec deux autres grandes zoreilles adoptés, qui les connait bien : la famille idéale. Le premier coup de fil de Valérie fut suivi par des échanges d'emails : "Suite à mon appel de ce jour, pourriez-vous s’il-vous plait tester Remyna avec les chats ? Nous avons 2 matous, un  de 10 ans à 3  pattes et un autre de 11 ans. Et puis aussi Mousse, le grand Gascon Saint Ongeois, adopté lui aussi à l’âge de 7 ans (il en a 10 aujourd’hui). Nous venons de perdre Abba, la petite Bleu de Gascogne âgée de 14 ans et demi. Nous avons Donuts, le Basset de Gascogne âgé de 11 ans, qui lui est une gentille fripouille."

Sauf que voilà, Remyna et les chats ça fait et ça fera toujours deux, qu'on se le dise! Comme nous avons d'autres grandes zoreilles nous avons proposé à Valérie de rencontrer Joe et/ou Maya...Sur le test chats, c'est Maya qui l'a emporté haut la main! Valérie, Didier son mari et leur fille ont fait une longue route avec Mousse et Donuts pour venir rencontrer Maya. La présence de leurs deux chiens c'était uniquement pour rassurer Maya en voiture sur le chemin du retour. Arrivés à la maison nous avons enfermé une partie de la meute pour que Maya soit au centre des attentions. Valérie a aimé sa douceur autant que sa bouille! Maya l'a aimée elle aussi! De toute façon, avant même de la rencontrer Valérie l'aimait déjà, alors la visite fut presque une formalité. Une balade et un déjeuner plus tard, Maya partait pour sa nouvelle vie.

Vous vous demandez peut être comment j'ai pu laisser partir Maya au bout de 3,5 ans? Difficilement sans aucun doute, mais je l'ai fait pour elle. A la maison il y a en permanence entre 6 et 9 chiens. Même si Maya y avait sa place et quelle place avec un regard pareil, on ne s'occupe pas de 3 chiens comme de 8 ou 9, et encore sans compter les autres poilus de l'association. J'ai confié Maya à Valérie et sa famille en sachant qu'ils prendraient tous soin d'elle, que Maya serait heureuse. Valérie connait les grandes zoreilles et leurs besoins comme peu de personnes les connaissent. ce sont des chiens sensibles, doux, craintifs, attachants, têtus, mais comme Valérie le dit si bien : "quand on a eu un grandes zoreilles, on est foutu!" C'est tellement vrai. Maya est montée dans la voiture, elle a  senti qu'il se passait quelque chose. De mon côté j'ai attendu un peu pour laisser couler mes larmes, à la fois parce que j'étais triste de son départ et heureuse pour elle. Entre Mousse et Donuts, Maya sera une princesse, ce qu'elle était déjà ... Pour chaque adoption je me demande toujours avant si je confierais un de mes chiens. Si j'ai un doute, je ne fais pas l'adoption. Cette fois, avec Maya qui avait un statut un peu particulier parce qu'elle était en famille d'accueil à la maison depuis 3,5 ans, la réponse, comme pour ses copains en attente de LEUR famille, c'était un grand OUI! Quand je la vois dans sa nouvelle vie, ce sont des larmes de joie qui me montent aux yeux. Merci à Valérie et sa famille pour leur confiance et l'amour qu'ils portent aux grandes zoreilles.

Maya 3.JPG
IMG_4981.jpg
Maya Pet Alert.jpg
IMG_6156.jpg
IMG_6151.jpg
IMG_6244.jpg

Les nouvelles sont bonnes!

"(...) Voici un petit compte rendu de notre retour. Maya n’a pas bougé du tout, elle a juste vomi, comme le font tous les chiens qui voyagent avec nous pour la première fois Du coup sa petite couverture a eu droit a un passage en machine.

Elle a fait son tour de jardin avec les copains, c’est rigolo Mousse ne la lâche pas, il va partout où elle va. Elle n’a pas mangé toute sa gamelle (elle n’a pas voulu de ses croquettes), elle a dégusté sa côtelette de porc, quelques morceaux de viande, une vache qui rit et quelques pâtes, elle avait l’air surprise par la texture.

Elle est rentrée dans la maison avec ses copains et là, je l’ai sentie un peu perdue. Nous lui avons fait de gros câlins et elle a fini par se poser puis s’installer avec Donuts et Mousse et là elle s’est écroulée tout d’un coup, elle tombait de sommeil. Que d’émotions !!!

Elle a fait connaissance avec les matous, un qui n’a trop rien dit et qui depuis le temps est habitué aux chiens, l’autre, ce fut une autre histoire. C’est un vieux matou adopté il y a 4 mois et qui a un caractère bien trempé pour rester polie. Lui, je pense n’avait jamais côtoyer de chiens avant d’arriver à la maison. Il s’est habitué à Mouse et à Donuts et il s’habituera aussi à Maya, c’est juste une question de temps. En attendant, nous ne la laisserons pas seule avec lui sans surveillance.

Maya est rigolote, de temps en temps elle se réveille, tourne la tête à droite, puis à gauche et regarde les deux chiens, eh oui ce ne sont pas ses copains habituels, et elle se rendort.

Je l’emmènerai tout à l’heure faire un petit tour dans le jardin pour les derniers besoins du soir. Demain matin, ce sera une grande promenade à la colline. Je pense qu’elle va très vite s’adapter, c’est une question de quelques jours.

(...)

Merci de nous l’avoir confiée car elle est vraiment adorable. L’adaptation se passe vraiment bien, au-delà de ce que nous pouvions espérer. Maya est sereine, nous sommes sortis tous les jours et elle a vraiment apprécié, elle ne tire plus en laisse et ce matin elle est même montée toute seule en voiture quand nous sommes rentrés de promenade. Ses gamelles la mettent dans une joie immense, elle est seulement fâchée avec les fruits et légumes et n’a pas voulu goûter les sardines fraiches dont ses copains raffolent.

Par contre elle a attrapé le « syndrome Mousse », elle a peur de mon mari et aboie en faisant des vocalises dès qu’il entre dans une pièce. C’est très drôle. (...)"

IMG_20200225_222247_resized_20200229_071
IMG 20200224.jpg

La nouvelle vie de Maya avant le confinement

"(...) L’adaptation se passe vraiment bien, au-delà de ce que nous pouvions espérer. Maya est sereine, nous sommes sortis tous les jours et elle a vraiment apprécié, elle ne tire plus en laisse et ce matin elle est même montée toute seule en voiture quand nous sommes rentrés de promenade. Ses gamelles la mettent dans une joie immense, elle est seulement fâchée avec les fruits et légumes et n’a pas voulu goûter les sardines fraiches dont ses copains raffolent.

Par contre elle a attrapé le « syndrome Mousse », elle a peur de mon mari et aboie en faisant des vocalises dès qu’il entre dans une pièce. C’est très drôle.

Ce matin à la colline nous avons croisé le sosie de Mousse en plus jeune,  qu’une jeune femme avait adopté récemment à la SPA d’Aix-en-Provence. Il avait l’air très malheureux, en voiture,  assis sur le siège à côté de sa maîtresse. Elle m’a dit qu’il était génial ! Eh oui, une fois qu’on en adopte un, on est foutu ! Cependant c’est bien de voir que de plus en plus de gens leurs donnent la possibilité d’une vie meilleure. Nous les amoureuses des chiens de chasse, on ne s’était pourtant pas donné rendez-vous. Nous avons croisé les copains par hasard et en tout, il y a eu 7 chiens de chasse, une vraie meute. Il y en avait pour tous les goûts (…) Maya est tombée au milieu de tous ces chiens, elle a commencé par remettre en place les mâles. Elle s’est faite papouiller par Magali et l’autre personne. Tout le monde a craqué devant son beau regard et sa douceur. Quant à Mousse et Donuts, ils en ont profité pour racketter Magali qui a toujours des petits biscuits sur elle ; bref de mon côté, l’éducation reste à refaire ! Voici pour les dernières nouvelles, Maya se porte à merveille, c’est comme si elle avait toujours été avec nous.(...)"

Avril 2020

"(...) Maya se porte à merveille, et il s’est produit un miracle. Didier qui est moins passionné que moi concernant les animaux, mais sans vouloir le dire, les aime bien quand même a eu une véritable révélation avec Maya. Il faut dire que la belle sait y faire, elle va le voir et là ce sont de grandes séances de caresses, de gratte gratte, eh oui, qu’est-ce qu’elle gentille Maya, qu’est ce qu’elle est câline ! Il est même venu à la colline pour la promener. Je dois même veiller à ce qu’elle n’ait pas de passe droit par rapport aux deux autres.

Rétrospectivement,  nous avons été surpris de sa rapidité d’adaptation, à peine a-t-elle été perturbée le soir de son arrivée. Depuis c’est je danse à l’arrivée de ma gamelle, je joue toute seule dans le jardin au pouic pouic avec Donuts (le pouic pouic a quand même tenu 3 semaine), Mousse, lui, est indifférent aux jouets.

Voilà, elle est gaie et joyeuse, elle a des câlins à profusion et actuellement ne met jamais la patte dehors avant 11.00. Elle remet Donuts en place de temps en temps car il a tendance jouer au petit chef, eh oui elle ne se laisse pas faire et il n’a qu’à bien se tenir !(...)

Nous avons fait des photos avec l’appareil mais nous ne les avons pas encore téléchargées ; en attendant je vous envoie des photos de Didier qui essaie de travailler….Plein de caresses à votre meute, en espérant que Maya n’a pas laissé un trop grand vide.(...)"

"