La belle histoire : après deux années d’errance Oggy a retrouvé ses maîtres !

Pascaline et Karine, bénévoles engagées de l’association A.P.A.V.H. ont recueilli un chat perdu au sein de leur famille de poilus, elles ont déjà 2 chats et 2 chiens ! Nous avons relayé leur appel sur notre page FB (Voir notre publication du 13 Août 2017) pour retrouver le propriétaire de ce minou. Virginie Desmurs de Montpellier nous a alors contactées car elle connaissait un groupe qui arrive à déchiffrer les tatouages abîmés mais dont le nom lui échappait… Puis c’est Pascale Dehon de Nîmes qui a mis un nom sur ce groupe nous disant que l’ARPAT accomplissait des miracles sur les tatouages illisibles. Prévenue, Véronique, du groupe ARPAT , a pris le relais et ensemble, avec Pascaline, elles ont tenté de déchiffrer le tatouage. Véronique raconte :
« Je lui ai donné les astuces pour lire le tatouage et on a donc eu toutes les infos sauf un élément, facile avec un seul inconnu mais pas mal de possibilité dans le 34 tout de même.
MAIS une des fiches ICAD précisait que le chat déclaré perdu présentait un défaut à un œil (Ce qui semblait être le cas de notre minou) seulement avec un détenteur sur Gignac…
MAIS (hé oui encore un) en approfondissant davantage la recherche, j'ai retrouvé l'annonce de Filalapat que la maitresse avait faite pour découvrir qu’en fait le matou avait été perdu à St Jean de Fos… en AOUT 2015 !!
C’est ensuite qu'elle a déménagé à Gignac en prenant soin de mettre à jour sa nouvelle adresse sur ICAD…
Puis la comparaison probante des deux photos m'a fait jouer au jeu des 7 erreurs, celle où sa maîtresse le déclare perdu et celle où Pascaline le signale trouvé.
L'implantation des moustaches, le museau avec le beige, le même nombre de points noirs sous les moustaches ainsi que l'espèce d'arc de cercle sur le museau qui délimite la couleur beige/gris et ce même oeil avec sa petite particularité
»

Un vrai travail de détective effectué avec succès par Véronique. Tout semblait correspondre, alors nous avions, toutes, bon espoir, sans savoir encore que notre minou, quelques années auparavant, avait vécu en famille d’accueil chez Caro Etsatribu qui l’avait trouvé bien mal en point au pied de son immeuble, et que celle-ci allait tomber sur notre publication, le reconnaitre tout de suite et prévenir Sophie, sa maîtresse : « (...) hier soir pile à la même heure (à deux minutes près) que le soir ou je l'avais trouvé, et ce regard-là même après plusieurs années je ne pouvais l'avoir oublié. Je me suis permis d’envoyer le lien à Sophie et sa petite famille qui avait adopté Oggy pour en faire le prince des chats à force de soins et surtout d'amour. (...)»
Prévenue par Caro, dès le lendemain Sophie Godin postait sur notre page :
« Mon chat tatoué est parti il y a deux ans sur Saint Jean de Fos. Je ne l’ai jamais retrouvé. Il est tatoué à l’oreille et a un oeil abîmé dans le coin qu’on peut voir sur cette photo. Il ressemble à mon petit mâle. Tout le monde est en larme ici, deux ans après ce serait vraiment génial ! J ai eu la personne qui a recueillit OGGY. Je vais le chercher jeudi (Sophie est en vacances !) Merci »

Si Pascaline et Karine avaient passé leur chemin et laissé ce chat errer,

si nous n'avions pas relayé l'info et fait le lien entre tous,

si vous n’aviez pas partagé,

si Pascale et Virginie n'avaient pas suivi notre page,

si Véronique de l’ARPAT n’avait pas pris le relais,

si Caro Etsatribu n’avait pas eu le réflexe d’envoyer le lien à la maîtresse du chat

si Sophie, sa maîtresse, ne l’avait pas fait identifier et n’avait pas pensé à faire le changement d’adresse auprès de l’ICAD au moment de son déménagement et ce, bien que son chat soit perdu... Ce chat aurait connu le sort de milliers d’autres, perdus à jamais.
Cette chaine de solidarité a permis à Oggy, toujours aimé et attendu, de retrouver ses maîtres 2 ans après avoir été perdu ! Il ne faut jamais perdre espoir…
Comme nous le disons souvent, la protection animale c'est un travail d'équipe, chacun y joue un rôle et il n'y a pas de petit rôle. La preuve par 9 !!! MERCI à tous pour vos partages sur Facebook !
Faire identifier vos animaux, tenir vos coordonnées à jour, c'est leur sauver la vie !

Après deux années d’errance OGGY a retrouvé ses maîtres !