Un abri au chaud!

Les communes ont l'obligation d'avoir un chenil pour y garder les chiens trouvés en attendant le passage de la fourrière avec qui elles ont un contrat. Pourtant de nombreuses communes n’ont ni accueil, ni contrat, en particulier les petites communes. Et lorsque c’est le cas, la plupart du temps c’est aux ateliers municipaux que l’on attache le chien trouvé dans un hangar…Question de moyens et de priorités.

A Gignac les choses ont été bien faites, il y a bien 2 chenils abrités et sécurisés au sein de la PM, c’est à dire 4 grilles et un toit, rien de plus. Seulement les chiens restent quelquefois une nuit entière quand ce n’est pas le we, sans rien pour se mettre à l’abri, alors les policiers municipaux ont eu la bonne idée d’utiliser un container pour en faire un abri et d’y mettre de vieux vêtements. En effet si un chien est trouvé en semaine le matin, la fourrière s’organise pour venir le chercher dans la journée… Mais si c’est après 17h00, ou bien veille de we, le chien peut rester une à deux nuit en cage en plein vent.

C’est en voyant ce Braque blotti dans ce container que nous est venue l’idée de mettre à disposition une niche, avec de la paille, bien douce et chaude avec une botte de réserve.

L’équipe de la PM a toute suite accepté notre proposition. Pour info ils achètent des croquettes sur leurs deniers personnels afin de ne pas laisser les chiens sans rien quand ils restent une nuit, alors nous leur avons aussi confié quelques petits sacs de croquettes.

Si vous avez une niche dont vous ne vous servez plus, n’hésitez pas à nous contacter, ou bien à la proposer à la mairie de votre commune. Idem pour les croquettes mais de petits sacs car un grand sac entamé perd de son goût. Merci pour eux.

Un grand merci à l’équipe de la PM de Gignac pour sa bienveillance envers les poilus !